Un mois de mai pour soi

Bonjour à tous,

Au mois de mai je vous propose des rendez-vous pour découvrir la sophrologie – en groupe – par visio-conférence, à un tarif exceptionnel de 6 euros au lieu de 12 euros.

Dès que possible, j’ouvrirai la possibilité de se rejoindre en petit groupe à l’exterieur pour une séance en groupe (si vous êtes intéressés vous pouvez dores et déjà me contacter)

Belle journée à tous et à très bientôt,

Aurore

Les commandements d’une rencontre au top !

Quelle joie de pouvoir de nouveau vous retrouver en présentiel au cabinet de sophrologie !
Mais pour que tout se passe pour le mieux… il est nécessaire de suivre quelques commandements :

Commandement 1 :

Prendre soin de moi est essentiel. Et je le mérite ! Prendre rendez-vous et venir à l’heure prévue je ferai 😉

Commandement 2 :

Comme la Famille Royale d’Angleterre (pas Française : ils ont perdu la tête) : aux portes et poignées vous ne toucherez point. Votre loyale Sophrologue sera là pour vous ouvrir le passage.

Commandement 3 :

Pour plus de confort, avec votre couverture, coussin vous pouvez venir. Emportez aussi votre propre bouteille (pas d’apéritif …. ) ainsi qu’un stylo et du papier (ou un petit carnet).

Commandement 4 :

Pour le paiement, prévoyant vous serez : le chèque déjà rempli et signé vous apporterez ou le paiement en espèce avec l’appoint.

Commandement 5 :

En cas de toux, de fièvre, le rendez-vous vous annulerez et nos rencontres n’en seront que plus conviviales.

Votre sophrologue, c’est-à-dire moi, suivra ces commandements :

Commandement 1 :

Un espace aéré et nettoyé je vous proposerai. Une aération minimum de 15 minutes de la pièce, les chaises seront nettoyées entre chaque rendez-vous. Les sols seront lavés au moins 2 fois par jour et plus en fonction du nombre de rendez-vous.

Commandement 2 :

Un espace d’au minimum 4m2 entre nous sera assuré (même plus) pour assuré à chacun une distanciation suffisante.

Commandement 3 :

Du savon, du gel hydroalcoolique seront à disposition (si vous avez votre propre gel vous pouvez venir avec également)

Commandement 4 :

En cas de toux, fièvre, le rendez-vous j’annulerai pour nous préserver tous.

Commandement 5 :

La possibilité de séances en visio-conférence reste ouverte.

Je vous remercie beaucoup pour votre attention ! Et vous souhaite une bonne reprise, en télé-travail, à votre entreprise. En avançant ensemble, nous irons plus loin.

Pour prendre rendez-vous, contactez-moi au 07 83 47 97 40 ou par mail : plusatout@gmail.com

A bientôt,

Aurore Busin, Sophrologue Humaniste

Les jeudis sophro

Chaque jeudi du mois d’avril, je vous offre la possibilité de vivre une séance de sophrologie en visio. Gratuitement. Une petite contribution à ce que nous vivons tous.

Ce jeudi matin, la séance a réunis 5 personnes. Un bon moment de partage et une belle séance. Je renouvelle mon offre pour le jeudi 23 avril, cette fois-ci pour 15h. Il y a déjà des inscrits, la visio se fera par Facebook grâce à l’outil Messenger (pour des raisons d’organisation pour le groupe, je ne peux pas multiplier différents outils ^^ )

Si vous êtes intéressés : penser à me contacter pour pouvoir vous inscrire.

Je tenais à remercier les personnes présentes ce matin pour ce temps de partage.

Un avril en douceur

Bonjour à tous,

En cette période particulière de confinement, il peut être difficile pour certain de prendre un temps pour se relâcher, se ressourcer.

C’est pourquoi, je vous propose de vous retrouver chaque jeudi du mois d’avril pour une séance de sophrologie en visio-conférence. Une offre spéciale puisque je me mets à votre disposition sur ce temps, gratuitement 😉 De quoi pouvoir prendre un temps pour soi, découvrir la sophrologie et ses bienfaits.

Pour en savoir plus, contactez-moi directement.

Bon courage à tous !

Aurore Busin

Communication durant le confinement

Communiquer

Bonjour à tous,

En tout premier lieu, j’espère que cette deuxième semaine de confinement se passe au mieux pour chacun d’entre vous et que nos efforts conjugués pour limiter au maximum nos déplacements paient.

Un point essentiel ressort fréquemment en ce moment : comment et quoi communiquer sur le confinement à ses enfants? Doit-on leur parler régulièrement de ce qui se passe? Doit-on les couper des informations? Doit-on leur rappeler sans cesse les règles du confinement? Comment les accompagner au mieux?

Ecouter pour parler juste

En matière de communication, il y a deux points essentiels : écouter et parler. Recevoir et donner. Avec vos proches, pas que les enfants, pouvoir communiquer durant ce temps de confinement est essentiel. Ne serait-ce que pour gérer au mieux l’impact émotionnel.

Le premier conseil que je pourrai donner : éviter d’écouter les informations trop souvent. Cela est porteur d’angoisse, de rumination, augmente le stress et surtout, vos enfants entendent ces messages. Si vous écoutez les informations avec vos enfants (même juste à côté en train de jouer ) penser à leur parler de ce qu’ils ont entendu. Pour pouvoir répondre à leurs questions ou au moins vous assurer qu’ils n’ont pas des inquiétudes ou des peurs.

Trop d’infos tue l’info !

Préférez l’écoute de la radio et du papier (journaux reconnus). Parce qu’il y aura une mise à distance de l’information reçue, parce que les images sont encore plus porteuses de stress et d’angoisse. Et évitez un maximum les informations sur les réseaux sociaux … à moins de vouloir tomber sur les spéculations les plus farfelues et diverses… ce qui là, va augmenter la part frustration et colère.

En bref, une bonne communication au sein de la famille passera d’abord par une bonne communication de soi à soi et de soi avec son environnement.

Autre point : prendre le temps de parler avec ses enfants est essentiel – mais pouvoir leur donner l’information utile … selon leur âge peut être délicat. Sauf … si vous n’oubliez pas que la communication est composé de ces deux éléments : recevoir et donner.

Laissez vos enfants venir à vous. Soyez à l’écoute, ouvert et disponible

Ouvrez un temps d’échange – une question la plus ouverte qui soit « Comment tu te sens en ce moment? » et laissez du silence, du temps pour que votre enfant / ado / compagnon puisse vous répondre. Si vous souhaitez réellement pouvoir aborder le sujet du confinement et de la crise sanitaire, vous pouvez préciser un peu « Comment vis tu ce moment où il n’y a pas d’école?  » ou « Tu en penses quoi de ce qui se passe en ce moment? »

Cela vous permettra de pouvoir écouter la manière dont vos proches, surtout les enfants abordent la situation, ce qui est essentiel pour eux et surtout éviter de rassurer sur des points qui n’étaient même pas source de questionnements (et ainsi du coup, transmettre non pas une réponse sécurisante mais plus de questions, de doutes et d’inquiétude)

Vous serez surpris des retours selon l’âge de votre enfant et sa compréhension.

En illustration : ma mini de 7 ans trouve formidable de faire classe à la maison et de pouvoir voir comment travaille son grand frère (alors que moi je pensais que cela l’ennuierait que je vienne tenir le rôle de sa maîtresse). Elle apprécie de pouvoir faire du sport chaque matin dans notre cours, mais par contre est très en colère contre les voisins qui s’amusent à faire du feu de leurs déchets dans leurs cours … avec la fumée qui vient à nous, alors que c’est interdit. (C’est ce qui la le plus touchée en ce moment)

Dans cet échange, j’ai laissé l’espace le plus ouvert possible. Et je n’ai tenté de répondre qu’à ce qu’elle verbalise.

Si vous avez besoin d’un peu plus de conseils quant à comment mettre en place une communication, je vous propose ce petit exercice : Chacun est assis, tenant soit une balle anti-stress (comme sur la photo ci-dessous) ou une peluche, une petite balle … tout objet doux pouvant être envoyer sans risque de se blesser. Chacun son tour et suivant un premier ordre (sens des aiguilles d’une montre ou inverse), un participant lance son objet à la personne en face et répond à une question ouverte large :

  • Comment tu te sens en ce moment?
  • Qu’est ce que tu peux dire à propose de cette première semaine de confinement / d’école à la maison ?
  • Qu’est-ce qui est difficile en ce moment? (éviter les mots peur, stress)
Atelier du vendredi : passes-moi le mot (et la balle)

Et vous faites un premier échange : deux fois dans le même sens, deux fois dans l’autre sens. Pour s’assurer que tous les messages passent. Vous pouvez même en faire 3. Et on change de sens car on se parle entre la personne qui envoie et qui reçoit l’objet.

Deuxième partie : j’ouvre une communication je la clos de manière positive, rassurante et sécurisante. Cette deuxième partie est essentielle. Je rencontre souvent des parents qui veulent tellement rassurer leurs enfants ou être rassurés par eux … qu’ils n’ont qu’une communication centrée sur les problèmes ou situation à gérer / sérieuse. Sauf que … centrer la communication de cette manière … c’est ouvrir en grand la porte aux ruminations futures et donc … rater l’objectif essentiel : assainir, rassurer, échanger efficacement.

Dans cette deuxième partie, le joueur A lance au joueur B son objet, et il verbalise quelque chose de l’ordre de l’utile, de l’agréable, du positif. Exemple :
– Dire quelque chose qu’on apprécie chez l’autre
– Dire quelque chose qu’on apprécie de faire avec l’autre
– Mettre en avant quelque chose d’agréable du moment.

Selon le nombre de joueur, vous tournez les objets jusqu’à retrouver le votre (ce qui correspondra à un tour complet) et vous recommencer 3 fois.

Cela permet d’amener un regard positif, d’orienter l’attention sur ce qui vous est utile et l’air de rien de lui laisser une place plus importante.

Même dans un monde en gris, les yeux d’enfant voient de la couleur

Et pour pouvoir parler du Covid aux enfants, je vous partage cette vidéo faite par le Canada :

Pour les plus grands, un support créé par Marguerite de Livron Psychomotricienne sous forme de BD et qui présente Coco le Virus (spécial remerciement à mon collègue Olivier qui m’a transmis en premier ce support 😉 : http://psycogitatio.fr/le-coronavirus-explique-aux-enfants/

Les enfants ont la capacité de se relier au présent. De pouvoir saisir l’instant. Cette capacité leur permet de pouvoir se couper, un temps au moins, de toutes sources d’inquiétude et de stress. C’est une capacité que nous pouvons aussi retrouver adulte. Pouvoir profiter des temps où nous sommes ensemble, d’une pause dans les devoirs, de repas en famille, d’une pause dans le télé-travail pour se relier à l’essentiel, au plaisir d’un rayon de soleil, d’un jeu rapide.

Si vous êtes inquiets en ce moment, c’est normal et naturel. Mais vous n’avez pas à l’être tout le temps. Vous pouvez apprendre à vous connecter aux instants de pause, de ralentissement…. à renouer avec autre chose que le rythme du travail, de l’école et des échanges qu’il y avait avant pour … écouter. Vous écouter. Ressentir. Câliner. Lire, dessiner… simplement changer de petites touches du quotidien, éteindre la télévision pour laisser place aux moments de rires de vos enfants … C’est cela qui fera que vous construirez un espace où chacun d’entre vous, confiner dans votre foyer, pourra trouver du bon, du juste, du ressourçant.

Un jour à la fois, un pas à la fois. Si une chose de bon vient ici c’est ce temps nouveau, reconditionné qui est une opportunité que nous pouvons saisir. Et je vous souhaite de pouvoir la saisir pleinement.

Pour ceux qui en ressentent le besoin : vous pouvez être accompagnés par la sophrologie – en visio-conférence 😉 Une séance pour vous déposer, vous coupez quelques minutes de toute cette ambiance parfois bien pesante. Pour cela il suffit de me contacter au 07 83 47 97 40 ou de me demander plus de renseignements par mail : plusatout@gmail.com

A bientôt et que nous soyons tous solidaires avec ceux qui sont dehors à s’occuper des malades, et de tout ce qu’il faut pour vivre au mieux le confinement (magasin, infirmier, personnes s’occupant des plus faibles). Restons chez nous.

Aurore Busin Sophrologue Humaniste

Des séances pour nos soignants et enseignants

Qu’il est difficile de rester chez soi confiner. Mais c’est un effort indispensable pour préserver la santé de tous et protéger les plus fragiles. Pour autant, sur le terrain, de nombreux acteurs continuent de faire leur possible pour nous assurer sécurité, éducation, soins. C’est pourquoi, je propose gratuitement aux soignants et enseignants des séances de sophrologie. En visio-conférence forcément.

Toutes mes pensées vous accompagnent – tant pour les enfants, les familles, les personnes isolées, les professionnels qui voient leur entreprise périclitées … Que nous puissions tous sortir de cette épreuve plus proches, plus solidaires et conscients que nous ne sommes rien seuls.

Bon courage et patience à tous !

Formation

Nouveauté 2020 : La mise en place de formation(s).

Après avoir accompagné durant plusieurs années plusieurs sophronisants, mis en place les premières conférences et les suivis alliant sophrologie et pédagogie, j’ai le plaisir de vous informer que cette année ouvre le lancement des formations.

Comment cela fonctionne t-il?
Tout débute par une première demande où le projet de formation voit le jour : une formation adaptée à un réel besoin pour un élargissement de compétences.

Pour ce début d’année, je vous informe de l’ouverture des inscriptions pour la formation : « Intégrer des techniques sophrologiques à sa pratique médicale / paramédicale ».
Destinée aux professionnels de santé.
Cette formation est construite pour permettre une intégration progressive de techniques sophrologiques et de leur mise en place concrète. Pour en savoir plus, je vous invite à me contacter, soit par mail : plusatout@gmail.com soit, directement au 07 83 47 97 40.